mercredi 21 décembre 2022

Joyeux Solstice d'Hiver 🔥

JUL (ou YULE), le Solstice d'Hiver consacré à Wotan/Odin, arrive à grands pas. C'est ce Solstice d'Hiver païen qui fut naguère détourné par l'Eglise chrétienne pour en faire Noël, en le décalant simplement au 24-25 décembre, date à laquelle s'achevaient les Saturnales de la Rome antique, et où l'on célébra aussi à partir d'une certaine époque Sol Invictus, le Soleil Invaincu, de même que, plus marginalement, la naissance du Dieu Mithra, lui-même divinité solaire.

Dans les premiers siècles de l'Eglise, la Nativité fut tour à tour fixée au 6 janvier, date de l'Epiphanie grecque à Alexandrie, puis au 13 janvier, au 2 avril, au 20 avril, au 28 mars, au 21 mai, au 18 novembre... Aujourd'hui encore, certaines églises chrétiennes, notamment celles d'Orient comme celles d'Arménie et de Syrie, rejettent le dogme dominant. Ce n'est en effet que tardivement, à la fin du IIIème siècle de l'ère chrétienne, que l'on fixa la date de naissance mythique du Christ au 25 décembre, coïncidant avec la fin des Saturnales romaines, que l'Eglise s'était employée à éradiquer sans véritablement y parvenir. Comme à son habitude, elle procéda donc plutôt à une récupération en règle de la période festive, en prenant un soin tout particulier à en détourner et à en dénaturer le sens originel. L'ensemble de cette période fut dès lors désignée comme l'Avent, précédant la fête de Noël proprement dite.

http://waru-wulf.eklablog.com/yule-et-solstice-d-hiver-aux-origines-cachees-de-noel-a119577154




lundi 14 novembre 2022

Pour la liberté de recherche, soutien à Vincent Reynouard !


Le révisionniste Vincent Reynouard, condamné à de multiples reprises par la justice française pour des propos niant l’existence de la Shoah, a été arrêté jeudi en Écosse, a-t-on appris dimanche auprès de la police écossaise et de source proche du dossier.

L’homme, âgé de 53 ans, a été interpellé par la police écossaise sur la base d’un « renseignement français », a indiqué la source proche du dossier, confirmant une information de l’hebdomadaire Marianne.

« Il a été arrêté dans la région d’Anstruther », un petit port de pêche situé au nord d’Édimbourg où il vivait sous une fausse identité, « sur la base d’un mandat d’arrêt » émis par la France.

Lors de sa présentation devant un juge d’Édimbourg, Vincent Reynouard a refusé son extradition vers la France, a indiqué Jean-Philippe Reiland. Il a été incarcéré dans l’attente d’une nouvelle audience en vue de son éventuelle remise aux autorités françaises. « Je tenais beaucoup à son arrestation. Il diffuse encore de nombreux messages de haine sur internet où il a une forte audience », a souligné le général Reiland.

Pour le soutenir, vous pouvez acheter ses derniers ouvrages sur le site des "Éditions Critias": https://editions-critias.com/index/

mardi 25 octobre 2022

25 octobre 732


25 octobre 732, Charles Martel, chef des Francs, stoppe les envahisseurs mahométans lors de la bataille de Poitiers. Les Francs donnent le nom de Martel à leur chef, parce qu’il frappe sur les ennemis comme le marteau sur l’enclume.

mercredi 5 octobre 2022

Le Front National a 50 ans

 


Journal de bord de Jean-Marie Le Pen
sur les 50 ans du Front National et le rendez-vous Bleu Blanc Rouge de Synthèse Nationale 


mardi 13 septembre 2022

13 septembre 1987 : déclaration de JMLP sur la Shoah


Le 13 septembre 1987, Jean-Marie Le Pen est invité au Grand Jury RTL-Le Monde. Alors que la thèse universitaire d’Henri Roques fait polémique, il a convenu de donner une réponse sur le thème de la liberté de recherche. Interrogé à cette occasion à propos des interrogations de plus en plus nombreuses sur l’utilisation par les « nazis » de chambres à gaz homicides, il déclare :

Jean-Marie Le Pen : Je suis passionné par l’histoire de la Deuxième Guerre mondiale. Je me pose un certain nombre de questions. Je ne dis pas que les chambres à gaz n’ont pas existé. Je n’ai pas pu moi-même en voir. Je n’ai pas étudié spécialement la question. Mais je crois que c’est un point de détail de l’histoire de la Deuxième Guerre mondiale.


Paul-Jacques Truffaut : Six millions de morts, c’est un point de détail ?


Jean-Marie Le Pen : Six millions de morts ? Comment ?


Paul-Jacques Truffaut : Six millions de Juifs morts pendant la Seconde Guerre mondiale, vous considérez que c’est un point de détail ?


Jean-Marie Le Pen : La question qui a été posée est de savoir comment ces gens ont été tués ou non.


Paul-Jacques Truffaut : Ce n’est pas un point de détail !


Jean-Marie Le Pen : Si, c’est un point de détail de la guerre. Voulez-vous me dire que c’est une vérité révélée à laquelle tout le monde doit croire, que c’est une obligation morale ? Je dis qu’il y a des historiens qui débattent de ces questions.


Paul-Jacques Truffaut : Une immense majorité d’historiens et quelques autres l’ont dit et prouvé.


Olivier Mazerolle : Vous-même, monsieur Le Pen, considérez-vous qu’il y eut un génocide juif par les chambres à gaz ?


Jean-Marie Le Pen : Il y eut beaucoup de morts, des centaines de milliers, peut-être des millions de morts juifs et aussi des gens qui n’étaient pas juifs.

Réponses honteuses qui rappelle les heures les plus sombres de notre histoire, car chaque goy doit comprendre que c’est la deuxième guerre mondiale qui est un point de détail de l’histoire des chambres à gaz et que face à des questions immorales : « Il ne faut pas se demander comment, techniquement, un tel meurtre de masse a été possible. Il a été possible techniquement puisqu’il a eu lieu. Tel est le point de départ obligé de toute enquête historique sur ce sujet. Cette vérité, il nous appartient de la rappeler simplement : il n’y a pas, il ne peut y avoir de débat sur l’existence des chambres à gaz» et surtout ne pas oublier de passer à la caisse !

https://jeune-nation.com/kultur/histoire/13-septembre-1987-declaration-de-jmlp-sur-la-shoah